Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
You Be Good Now

You Be Good Now

Mostly n'importe quoi. En Français and English.

Tout pour le week-end #73/ How to enjoy your weekend #73

Alyson Mowat - Via: boredpanda.com

Alyson Mowat - Via: boredpanda.com

Crystallized Flowers

Fall TV

Coffee Table Books

A Fishing Trip

The Inception of Star Trek

3 Movies by Mikio Naruse/ 3 Films de Mikio Naruse

This weekend, I'd like to focus on Japanese director Mikio Naruse. Indeed, I have watched several of his movies recently. All of those were pretty similar in tone and style, so much so that rather than a collection of works that stand out individually, his oeuvre appears, as a whole, kept together by a certain set of concerns and aesthetic penchants (although I admit that I have only seen a tiny protion of the 80 or so movies he produced). The three films I decided to talk about do not constitute a trilogy per se, but they all came out within a three-year period and tackle similar themes.

/

Ce weekend, j’aimerais me pencher sur l’œuvre du réalisateur japonais Mikio Naruse dont j’ai vu récemment plusieurs films. J’ai été marquée par le fait qu’ils présentent une remarquable unité de ton et de style, au point que, plutôt qu’une collection d’œuvre individuelles, la production cinématographique de Mikio Naruse évoque un tout étonnamment harmonieux (je dois toutefois avouer que je n’ai vu qu’un petit échantillon de celle-ci, qui comprend dans les 80 films). Les trois films que j’ai choisi d’évoquer ne constituent pas une trilogie à proprement parler, mais ils ont tous été produits entre 1954 et 1956 et traitent de thèmes similaires.

Via: oz-filmmadness.blogspot.com
Via: oz-filmmadness.blogspot.com

Late Chrysanthemums/ Derniers chrysanthèmes - 1954

(Not to be confused with Kenji Mizoguchi's The Story of the Last Chrysanthemums)

A former geisha becomes a landlord and moneylender, but her clients are mostly former colleagues who have become impoverished and can't keep up with their payments. The movie focuses on the tense interactions between these women and their efforts to get what they want out of each other and out of life.

/

Une geisha à la retraite se fait usurière, mais ses client(e)s sont en majorité d’anciennes collègues qui ont sombré dans la pauvreté et ont des difficultés à payer leur dû. Le film se focalise sur les rapports tendus entre ces femmes et sur leurs efforts pour parvenir à leurs fins.

Via: ferdyonfilms.com
Via: ferdyonfilms.com

Floating Clouds/ Nuages Flottants - 1955

Compared to the other two movies, Floating Clouds has a certain neo-realistic touch. Both his theme (distressed individuals trying to survive in a desolate post-war environment) and its aesthetic (depressed, dark and rugged) channel this cinematic current. Floating Clouds is also the most dramatic of the three, as it focuses on a destructive love story between an independent-minded but disillusioned young woman and an elusive, married man.

/

Contrairement aux deux autres films, Nuages Flottants a une véritable tonalité néo-réaliste. A la fois son thème (des individus déboussolés essayant de survivre dans un monde dévasté par la guerre) et son esthétique (sombre et brute) évoquent ce courant cinématographique. Nuage Flottant est aussi le plus dramatique de ces trois films. Il relate une histoire d’amour destructive entre une jeune femme indépendante mais désillusionnée et un homme marié évasif.

Via: bfi.org.uk
Via: bfi.org.uk

Flowing/ Au gré du courant - 1956

Flowing is my favorite on this list. The story is set in a renowned but near bankrupt geisha house. So, like in Late Chrysanthemums, the main theme is financial struggle. However, those monetary issues are overshadowed by the wretched atmosphere that prevails in the house, whose daily-life is plagued by petty fights and selfish behaviors. We never really find out why the house is doing so poorly (although we never see a customer) and whose fault exactly that is, but we get to see what happens when people who should be working together and caring about each other withdraw into self-centeredness.

/

Au gré du courant est mon film préféré sur cette liste. L’action se déroule dans une maison de geisha réputée mais au bord du gouffre financier. Comme dans Derniers chrysanthèmes, l’argent (ou plutôt ici son absence) est donc au cœur de l’intrigue. Toutefois, ces soucis pécuniaires ne sont rien comparés à l’ambiance imbuvable qui règne dans l’ « entreprise » ponctuée de querelles ineptes encouragées par des comportements égoïstes. Nous n’apprenons jamais vraiment pourquoi la maison fait face à de si grandes difficultés (notons cependant que l’on n’aperçoit jamais un client) ni ne pouvons déterminer qui est responsable de cet échec, mais nous observons la désintégration inéluctable d'une communauté dont les membres se renferment sur eux-mêmes.

A Song/ Une Chanson

An Acoustic Performance/ Une performance acoustique

Un Blog

Un film que j'aimerais voir

Des vagues artistiques

Des robes de mariée

Have a cozy weekend!/ Passez un week-end relax!

Via: giphy.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article