Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
You Be Good Now

You Be Good Now

Mostly n'importe quoi. En Français and English.

Tout pour le week-end #51/ How to enjoy your weekend #51

 © André de Dienes

© André de Dienes

Pictures of a Young Marilyn Monroe

A Super Hero

Life by the Water

A Magic Flower/ Une fleur magique

A Movie:

11 Flowers/ 11 fleurs - Wang Xiaoshuai (2011)

Distributors: Haut et Court (France), First Run Features (USA) - Via: npr.org

Distributors: Haut et Court (France), First Run Features (USA) - Via: npr.org

Wang Han, 11, lives in a remote village in China. Since it is 1975, one year before Mao Zedong dies and the Cultural Revolution ends, Wang Han’s life is firmly structured by the communist regime: with a little red scarf tied around his neck he sings the praises of the Communist Party, does calisthenics with all the other children in the schoolyard, relies on state-issued coupons for new clothes, etc. When his teachers chose him to lead the daily gymnastics session and ask him to buy a new shirt to be more presentable, he has to convince his mom to use up a year’s worth coupons to make him a nice new white shirt. In a strange turn of events, this shirt is what will instigate the encounter between Wang Han and a criminal on the run. As the village is stirred up by the chase of this fugitive, the conflict between the red guards and the conservators flares up, no longer sparing Wang Han’s universe. 11 flowers is a quintessential coming of age story that is beautifully filmed and deeply moving. Set aside the movie’s artistic merit, it is still worth watching just because of its historical relevance and its wonderful shots of rural China.

/

Wang Han, 11 ans, vit dans un village du fin fond de la Chine. L’action se situe en 1975, soit un an avant la mort de Mao et la fin de la Révolution Culturelle. La vie de Wang Han est solidement structurée par le régime communiste : son petit foulard rouge autour du cou, il chante les gloires du Parti, participe aux séance générales de gymnastique rythmique dans la cour de l’école et doit compter, pour s’habiller, sur des coupons délivrés par l’état. Quand ses professeurs le choisissent comme « meneur » des séances de gymnastiques, ils lui suggèrent de se procurer une chemise neuve pour être plus présentable. Devant l’insistance de Wang Han, sa mère finit donc par utiliser l’équivalent d’une année en coupons vestimentaires pour lui confectionner la fameuse chemise. Ironiquement, c’est ce vêtement qui provoquera la rencontre fugace entre Wang Han et un criminel en fuite. Tandis que le village est chamboulé par la traque du fugitif, le conflit entre les Gardes Rouges et les forces conservatrices regagne en violence. 11 fleurs est un modèle de film sur le passage à l’âge adulte, mais aussi une œuvre très belle et très touchante. En outre, même en mettant de côté ses qualités artistiques, 11 fleurs resterait fascinant en raison de sa portée historique et de ses magnifiques plans de la Chine rurale.

Another Movie/ Un autre film:

Terraferma - Emanuele Crialese (2011)

Distributors: Bellissima Films (France), Cohen Media Group (USA) - Via: slantmagazine.com

Distributors: Bellissima Films (France), Cohen Media Group (USA) - Via: slantmagazine.com

This is a movie that is more relevant than ever. As tourist season is starting on a little island close to Sicily, the local fishermen are more and more torn about what how they should act when they encounter exhausted refugees crowding on makeshift rafts. Should they call the coast guards and not intervene in any other fashion, like the law requires? Should they pick up and hide people? Or should they just turn around ? It is a cruel situation that puts this little community in the spot: between your finances and compassion, you have to chose. The movie functions on a bit of a generational clash as we follow a family whose members disagree on how to tackle the situation. Ernesto, the grandfather, is all for helping everybody who is in need, as the old "rules of the sea" dictate. However, Giulietta, the widow of one of Ernesto's sons, as well as his other son Nino (who works in the tourism industry and is afraid that the migrant crisis will ruin his business) want nothing to do with the asylum seekers. In the end, all eyes are on Giuletta's son, Filippo, who needs to decide for himself what it the right thing to do. This carries a very powerful message, considering what the past generations have laid out for them, it is in the young generation's power to decide what they want to stand up for.

/

Voilà un film qui est, plus que jamais, d’actualité. Alors que la saison touristique est sur le point de démarrer sur une petit île au large de la Sicile, les pécheurs locaux sont de plus en tourmentés par un dilemme : que faire lorsqu’ils rencontrent en haute mer des refugiés tassés sur des radeaux de fortune ? Se contenter d’avertir les garde-côtes et rester en dehors de tout ça, comme l’exige la loi ? Recueillir autant de personnes que possible, voire ensuite les cacher ? Ou faire marche arrière en feignant de n’avoir rien vu ? C’est une situation cruelle, qui pousse la petite communauté de cette île dans ses retranchements : entre intérêts financiers et compassion, il faudra choisir. Le film est axé autour d’un conflit générationnel au sein d’une famille dont les membres s’opposent sur la marche à suivre. Pour le grand père, Ernesto, ce sont les traditionnelles « lois de la mer », dictant qu’il faut porter secours à toute personne en détresse, qui doivent l’emporter. Mais Giulietta, la veuve d’un de ses fils ainsi que son autre fils Nino (qui, travaillant dans le secteur touristique, s’inquiète de l’image que la crise des migrants donne à son île) ne veulent rien avoir à faire avec les réfugiés. Au final, notre regard se porte sur Filippo, le fils de Guilietta, qui doit décider de lui-même quelle est l’attitude la plus juste. Cet état des choses permet de formuler un message déterminant : considérant ce que les générations passées ont légué à l’actuelle, il revient maintenant à elle de décider des mesures à prendre et des idéaux à défendre.

A Music Video/ Un Clip

A Live Show by The Last Shadow Puppets/ Un Live des Last Shadow Puppets

English speakers, may you enjoy the French host's accent.

Un Roman:

Réparer les vivants - Maylis de Kerangal (2014)

ce cœur humain, lui, échappe aux machines, nul ne saurait prétendre le connaitre, et cette nuit-là, nuit sans étoiles, alors qu’il gelait à pierre fendre sur l’estuaire et le pays de Caux, alors qu’une houle sans reflets roulait le long des falaises, alors que le plateau continental reculait, dévoilant ses rayures géologiques, il faisait entendre le rythme régulier d’un organe qui se repose, d’un muscle qui lentement se recharge

© Maylis de Kerangal, Editions Gallimard - Via: booknode.com
© Maylis de Kerangal, Editions Gallimard - Via: booknode.com

Le personnage principal de Réparer les vivants est un cœur qui va voyager vers un autre corps. Simon Limbres, 19 ans, est victime d’un accident de voiture. En état de mort encéphalique, ses organes pourraient être prélevés. Ce roman dont l’action s’étale sur seulement 24 heures raconte la course folle que représentent le prélèvement et la transplantation d’organes : décision des proches du défunt (laisser prélever ou pas ?), sélection des receveurs, coordination des services, opérations complexes, transport des organes à l’autre bout du pays en un temps record… L’action du roman et le style de Maylis de Kerangal se font miroir : l’auteure prise les phrases longues, mais comme rapiécées, faites de myriades de segments, avec parfois des bribes de dialogues insérées de manière désinvolte dans la narration. En conséquence, le lecteur se trouve à la fin de chaque phrase comme à bout de souffle, étourdi par cette cadence infernale. Je dois avouer que cela n’est pas mon style d’écriture favori, mais il est impossible d’ignorer le talent et la finesse de Maylis de Kerangal. Elle s’est parfaitement emparée de son sujet, rythmant habilement l’action tout en et nous donnant accès à la vie intérieure de personnages développés avec subtilité.

Les paysages impressionnistes d'un artiste Chinois

Happy international beaver day!/ Joyeuse journée internationale du castor!

Via: boredpanda.com

Via: boredpanda.com

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article